Méryos – La punition

(Je tiens d’abord à signaler que les points d’exclamations ne sont là que pour attirer votre attention sur certains points cruciaux et pour souligner l’absurdité de certains autres. En aucun cas ils ne sont le signe d’un énervement de ma part… Ce fut au mieux, un léger agacement.  Veuillez également excuser mon sujet qui n’est pas aussi structurée qu’une dissertation universitaire, je me suis laissée transporter par celui-ci.)

Comment punir son compagnon quand c’est nécessaire est une des questions que tous propriétaires de chiens se posent.

Dans un de ses articles que la punition, Wamiz donne le conseil suivant : « Evitez de frapper un chien avec la main » Oui, mais ne serait-il pas mieux d’éviter de frapper un chien TOUT COURT ?!

 

danger-collier-electrique-chien

Sachez-le : il faut savoir « punir » (comprendre ici, le retrait du renforcement) ET récompenser ! Dans l’éducation de votre chien, il est impensable d’imaginer que l’un peu aller sans l’autre. Si on ne récompense pas les bons comportements parce qu’ils vont de soit, et qu’on réprime les mauvais, votre chien se fera un plaisir de réitérer ces comportements indésirables simplement pour avoir votre attention.

La punition DOIT être exceptionnelle. Elle ne doit survenir que dans les cas qui nécessitent une punition. Il ne sert à rien de punir votre compagnon pour asseoir une quelconque domination sur lui, car la domination interspécifique N’EXISTE PAS. Tout ce que vous ferez c’est mettre en péril votre relation avec votre compagnon simplement pour flatter ce pseudo égo de mâle dominant ! A VOUS DE FAIRE LA PART DES CHOSES !

Les auteurs du site Wamiz poursuivent leur tirade : « Celle-ci (la main) doit rester uniquement l’outil des caresses. De même, la laisse ne doit servir qu’aux balades » Jusque là rien à redire je suis d’accord… (Quoique pour la laisse, on peut l’utiliser pour apprendre à un chien à se « poser » à l’intérieur de la maison mais c’est un autre débat) Mais le pire est à venir, voyez vous-même : « Si vous souhaitez corriger votre animal, utilisez un journal roulé. » Oui, faites dont cela ! Il est vrai que le chien est un animal trop stupide pour associer le journal à votre main ! Et si vous ne me croyez pas essayez donc et n’allez pas me dire que la réserve que développera le chien à votre égard est de la timidité ! Le chien est tout à fait capable d’associer le fait que quand vous saisissez la laisse, il s’en va avec vous en balade, alors pourquoi ne comprendrait-il pas que le journal que vous saisissez est le signe que VOUS, SON MAITRE, allez le « corriger » (pour reprendre leur mot). D’ailleurs comme le dit Joseph Ortega pour répondre à l’affirmation suivante : Il faut frapper un chien avec un journal plié :

Faux: certains « dresseurs » pensent qu’ainsi il ne fera pas la relation avec la punition et gardera confiance en son maître. Le chien n’est pas si « bête » que ça, et pour lui c’est pareil. Pour qu’une punition soit pédagogique sans que le maître soit impliqué dans le désagrément, il ne faut pas qu’il se fasse voir. D’autre part, cela permet de lui faire comprendre que même si le maître n’est pas présent, il ne doit pas commettre d’impair. Pour obtenir une bonne attitude correctrice, la correction doit avoir lieu à distance. Par exemple au moment où le chien va aboyer dans une zone du jardin (souvent prêt de la clôture du voisin où il y a un autre chien), on va placer en hauteur le tuyau d’eau et dès qu’il aboiera la pluie arrive, le maître ouvrant le robinet à distance (sinon collier à air)…

Retour à l’article : suite à cette phrase, ils précisent tout de même qu’il ne faut pas frapper pour faire mal… Ce qui suit gagne un autre stade dans la stupidité : « Faites-lui peur, la douleur physique ne donne jamais le moindre résultat » … Merci Wamiz, sauf qu’un chien peureux peut réagir et donc attaquer si il n’a pas les moyens de fuir, car c’est ainsi que les chiens répondent à une menace : la fuite et si cette dernière n’est pas possible « l’attaque ». Merci donc, de nous apprendre les meilleures méthodes pour avoir un chien réactif ! Ensuite ils proposent de « saisir l’animal par la peau du cou »… Oui, quoi de mieux qu’un acte compris comme un acte de mise à mort dans le langage canin pour punir ! J’en perds mes mots tant je suis atterrée par cet amas de stupidité. Je me demande bien dans quelle fange ils ont été chercher ces informations !

Mais, MIRACLE, la dernière méthode qu’ils conseillent est d’ignorer le chien. Superbe ! Pour trois solutions prônant la violence d’avoir quelque chose d’un peu plus doux.  Bref, le seul point sur lequel je suis d’accord avec ce « célèbre » site est le fait que la punition doit être exceptionnelle. Pour moi l’ignorance n’est pas réellement une punition puisqu’un chien bien dans ses pattes peut supporter le fait que son maître ne s’occupe pas de lui-même en étant dans la même pièce, ce qui s’apparente à de l’ignorance : Hakou supporte très bien le fait que je puisse travailler plusieurs heures de suite sur un article ou pour mes cours, mais elle ne le vit pas comme une punition par exemple. L’ignorance peut être utile, je ne dis pas le contraire, mais il faut savoir la mettre en place. Par exemple ignorer le chiot qui a uriné dans la maison pendant que vous réparez les dégâts. Tout est une question de contexte. Cependant, il est certains cas ou l’ignorance devra passer par un isolement : en effet, un chien très attaché, voire dépendant de son maître n’en aura rien à faire que ce dernier l’ignore : il est toujours à proximité, dans le giron de son maître. Dans ce genre de cas l’isolement sera nécessaire.

Je vais à présent revenir sur un point que j’ai vaguement évoqué plus haut quand je parlais de dominance inexistante dans la relation homme-chien, et pour cela, retournons sur Wamiz. Dans un autre article sur la punition, ils expliquent ce qu’est la « punition interactive » qui n’est qu’un bel assemblage signifiant « violence psychologique gratuite pour le chien ». Voyez vous-même : « La punition interactive constitue une autre forme de sanction, utilisée par ceux qui considèrent nécessaire d’imposer leur dominance sur le chien pour obtenir l’obéissance. Cette technique réclame une détermination extrême de la part du maître, qui se trouve parfois obligé d’engager une véritable lutte de résistance, aussi bien psychologique que physique, avec son animal : il le fixe dans les yeux en soutenant son regard ; s’il aboie, il lui serre le museau dans ses mains (autre signe de dominance), lui donne une fessée avec le journal et ainsi de suite. »… Mais bien sûr ! Et pour apprendre la marche aux pieds à un chiot il faut lui mettre un torca ! Quel amas d’âneries !

Il n’y a rien qui vous choque ? Ici, tout ce que je lis n’est que violence… Leur « punition interactive » n’est là que pour satisfaire l’égo du maître qui se complaît à penser qu’il domine une bête féroce ! Le maître qui se plonge dans une lutte sans merci, qui a le courage de soutenir le regard du fauve et d’avoir la satisfaction de le dominer et mentalement et physiquement ! Alors, je vais me répéter encore une fois, et je vous prierai de le faire avec moi pour que cela s’imprime bien dans les mémoires : La dominance interspécifique n’existe pas ! Tout ce que le maître fait est d’acculer le chien dans ses retranchements, ne lui permettant aucunes réponses aux agressions commises envers lui par son maître. En empêchant ses réponses, en interdisant au chien d’envoyer ces signaux préventifs, il finira par ne plus prévenir et passera directement à l’étape suivante : la morsure, et bien évidement ce sera le chien que l’on blâmera pour cette erreur… Evidement, il était trop « sauvage » pour être dominer, ce n’est pas la faute du maître qui est celui qui a commit fautes sur fautes !

dominant

Et pour le plaisir des yeux voici la suite : « Ce système éducatif comporte des avantages, mais ceux qui souhaitent l’appliquer doivent savoir que, pour réussir, il faut être capable de résister aux provocations du chien. Dans le cas contraire, les conséquences négatives seraient inévitables. On risque en outre, si l’on est incapable de doser sa force, d’étouffer la personnalité de l’animal en le rendant timide, peureux et excessivement soumis. »

Personnellement, j’appellerai plutôt cette méthode « système de torture mentale » Et non, il ne faut pas être capable de résister aux provocations, mais d’ignorer ce que le chien ressent et tente de faire comprendre à son maître ; voici ce qui serait une définition plus exacte. Et quand aux conséquences… Elles sont déjà là même en « dosant la force », amoindrie certes, mais bien présente ! Avec toutes mes excuses Wamiz, j’ai plus l’impression de lire quelque chose qui était tenu pour vrai dans les années 50… Le monde du chien a évolué depuis, il est temps de vous mettre à la page. C’est comme si on me disait qu’un chiot de 7 mois qui urine encore dans la maison le fait par vengeance… C’est absurde.

Mais fort heureusement, tout n’est pas mauvais dans leurs propos puisqu’ils déconseillent l’utilisation d’instruments de punition à distance… Mais à ceux qui ne sauraient pas les utiliser. L’honneur est sauf si on peut dire…

De mon point de vue, ces instruments sont inutiles dans l’éducation du chien. Ils ne sont utilisés que pour ceux qui ont mal fait les choses et qui l’utilisent comme une excuse : cela rejoint la punition interactive sur ce point : ce n’est jamais la faute du maître si le chien doit porter un de ces instruments, c’est de son fait à lui.

Il est dit que ces instruments (colliers électriques etc…) peuvent être utilisés pour « corriger la tendance à la fuite ou à l’agressivité »… NON ! Si un chien fuit ou est agressif, c’est qu’il y a un problème, et souvent de socialisation durant la période juvénile ou tout simplement de communication entre le maître et le chien. Un chien ne naît pas agressif, il le devient ! Là est toute la différence. Ces instruments ne sont que violence et sont bien souvent mal utilisés ! Je me rappelle une anecdote qui m’a été rapporté par Tynn, qui a assisté à une scène de ce genre : un homme choquait son chien avec un collier électrique car ce dernier ne revenait pas, et, même une fois revenu, il s’est prit un autre choc….

apvzgr10

Evidemment que dans de telles circonstances le chien n’a pas ENVIE de revenir ! Il est « puni » quand il part et quand il revient…  Personnellement, je m’oppose tout simplement à leur emploi car ces objets peuvent gravement nuire au chien sur un plan physique et psychologique. Mais chacun fait ce qu’il veut chez soit… j’espère juste que si vous l’utilisez que vous le faites bien. Je vous joindrai plus bas un lien d’un autre article fait par Wamiz, mais  rédiger par une éducatrice travaillant en positif… Vous verrez par vous-même que le contenu et les messages sont totalement différents ! Cet article est suffisant à lui-même et il serait donc inutile que j’en discute comme je l’ai fait pour les autres.

Ca se passe ICI !

C’est ainsi que je vais conclure cet article. Mais rappelez vous surtout que « Le chien devient ce que le maître en fait »

a_bien_lev_a

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s